3 décembre : Appel à manifester dans toute la France contre le Cruiser

De nombreuses organisations écologiques et représentatives des apiculteurs appellent à manifester demain mercredi 3 décembre contre le Cruiser dont le Ministère de l'Agriculture envisage de prolonger l'autorisation de mise sur le marché ; Merci de diffuser largement autour de vous. Par ailleurs cyberacteurs a lancé une cyberpétition contre la prolongation de la mise sur le marché du Cruiser que nous vous invitatons à signer et à faire connaitre largement autour de vous. Vous trouverez ci après leur communiqué de presse : FNOSAD (Fédération Nationale des organisations sanitaires apicoles) – LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) - MDRGF (Mouvement pour le Droit et le Respect les Générations Futures) - SNA (Syndicat national d'apiculture) - UNAF (Union Nationale de l'Apiculture Française) - SAPB (Syndicat des Apiculteurs Professionnels de Bretagne) - SAPCO (Syndicat des Apiculteurs Professionnels du Centre-Ouest) - SAPRA (Syndicat des Apiculteurs Professionnels Rhône-Alpes) _______________________________________________________________________________ Paris, le lundi 1er Décembre 2008 C O M M U N I Q U E D E P R E S S E _____________________________________ Les Apiculteurs et les Organisations environnementales une nouvelle fois dans la rue Mercredi 3 Décembre 2008 pour une journée d’action nationale. Rendez-vous à Paris et dans certaines villes de France, Lyon, Clermont-Ferrand, Nantes, Toulouse … pour dire : Non à l’insecticide CRUISER ! Cri d’alarme ! Danger ! Toxique ! En reconduisant son autorisation, le ministre de l’agriculture aggrave une situation déjà préoccupante pour :
  • Les abeilles, dont la MORT semble programmée ; depuis l’utilisation des insecticides neurotoxiques les pertes de colonies d’abeilles sont passées de moins de 5 % à plus de 30 %, partout dans le monde où on utilise ces substances …
  • L’Environnement, gravement contaminé ; les effets se font sentir sur les pollinisateurs sauvages, la faune utile des sols, l’avifaune, etc.
  • Notre alimentation, l’eau que nous buvons et l’air que nous respirons ! Pollution maintenant confirmée par de nombreuses et récentes études
  • La situation sanitaire : catastrophe annoncée par de nombreux spécialistes !
  • Augmentation du nombre des cancers, des maladies neurologiques, etc.
Comment en est-on arrivé à une telle situation ? Une problématique liée à un « système » qui n’offre pas les garanties nécessaires au citoyen : - il est monnaie courante que les équipes scientifiques de laboratoires publics perçoivent des fonds de la part des firmes phytosanitaires pour conduire des études concernant des pesticides. Indépendance garantie ? - les structures étatiques chargées de l’évaluation des risques liés à l’usage des pesticides se prononcent au vu des seuls dossiers fournis par les fabricants de ces substances. Objectivité et infaillibilité garanties ? Concernant l’évaluation des risques pour les abeilles ces structures n’ont pas admis dans leurs rangs de véritables spécialistes de l’abeille. - La gestion du risque, du ressort du politique, est faussée du fait des influences du puissant lobbying des firmes phytosanitaires. Pourquoi les apiculteurs manifestent-t-ils ? L’abeille domestique est un parfait indicateur de l’environnement et ses éleveurs en font malheureusement les frais depuis trop longtemps. En effet, l’abeille récolte et rapporte à la ruche pour consommation immédiate ou différée des denrées (pollen, nectar) dont l’actuel niveau de contamination met en péril sa survie. Cette situation s’est aggravée avec l’utilisation de Gaucho, Régent TS et autres substances analogues – dont Cruiser ! Les apiculteurs ont d’énormes difficultés à maintenir leur cheptel et les pertes économiques sont importantes. L’interdiction récente de ces produits en Italie n’est-elle pas déjà une alarme ? Pourtant, du fait de son action pollinisatrice gratuite, l’importance économique de l’abeille vient d’être une nouvelle fois démontrée et chiffrée. Pourquoi autoriser le CRUISER alors qu’une simple rotation des cultures suffit à contrôler les ravageurs du maïs! Messieurs les Ministres à vous d’assumer vos responsabilités présentes et à venir. Pensez à nos enfants ! CONTACTS PRESSE Henri CLEMENT, UNAF - Tél. : 06 83 52 47 11 José-Anne LORTSCH, SNA - Tél. : 06 45 16 62 93 Jean-Marie BARBANCON, FNOSAD - Tél. : 04 75 53 85 44 Jean SABENCH, Confédération Paysanne - Tél. : 06 76 62 93 89

Laissez un commentaire

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

:mrgreen: :neutral: :twisted: :shock: :smile: :???: :cool: :evil: :grin: :oops: :razz: :roll: :wink: :cry: :eek: :lol: :mad: :sad: