Après 2010 année de la biodiversité, quid pour 2011 ?

En 2010, pour ma carte de vœux, j'avais écrit "2010 année de la biodiversité" et illustré cette biodiversité par une photo de groseilles à maquereau. En réfléchissant pour ma carte de vœux de 2011, j'ai cherché sur internet le thème de la nouvelle année. Et là je n'en suis pas revenue ; alors que l'UNESCO avait décrété que 2010 était l'année de la biodiversité, cette même organisation a placé 2011 sous le signe de la chimie ! Et on lit sur le site de l'UNESCO : "La science en général, et la chimie en particulier, sont des instruments de développement. Ce sont aussi des instruments de paix." Le Zyklon B (le gaz des chambres à gaz des nazis), le napalm (utilisé comme arme incendiaire au Vietnam mais pas seulement), la dioxine (agent orange utilisé au Vietnam),... sont aussi de la chimie et pourtant ce sont tout sauf des instruments de paix. Cette croyance aveugle que la science est un outil de progrès et de paix me semble extrêmement dangereuse. Il peut y avoir le meilleur (traitement ou prévention des maladies) et le pire (cf exemples ci dessus et l'arme nucléaire bien sûr). C'est ce "scientisme" qui est mis en avant pour prétendre que les personnes qui s'opposent aux plantes OGM sous des arriérés alors même qu'ils défendent les droits des générations actuelles et  futures à la biodiversité. Heureusement une autre organisation pourtant pas si éloignée de l'UNESCO... puisqu'il s'agit de l'ONU (!) a décrété que 2011 serait l'année de la forêt. Puisque j'ai le choix, je retiendrai donc ce deuxième thème et lui seul. Le Retour à la Terre - que j'ai créé - soutient le projet Sadhana Forest à Haïti ; la captation d'eau, la plantation d'une forêt, la création de zones de maraichage biologique à Haïti à l'instar de ce qui a été fait à Auroville pour développer la souveraineté alimentaire des habitants déjà si pauvres et meurtris par une succession de catastrophes. Car la forêt c'est la vie ; recréation d'humus et donc de fertilité, ombre, abri pour les hommes et les animaux,... Nous espérons en 2011 organiser une soirée où Aviram Rozin pilote de ce beau projet expliquera comment on arrive à recréer ainsi de la fertilité dans des zones arides et donc contribuer à la survie et à l'autonomie des populations locales. Rien à voir avec la démarche de Monsanto qui dans sa grande générosité (!) a proposé de donner des semences OGM à Haïti, semences stériles et destructrices des variétés locales par contamination.

One Response to “Après 2010 année de la biodiversité, quid pour 2011 ?”

  1. Paul Vincent Says:

    La science sans spiritualité, c’est la mort de la planète… Et quand je spiritualité, je ne parle pas de religion.
    Ce n’est que lorse que les savants seront spirituels qu’il y aura un grand espoir de voir disparaitre les instruments de mort.

Laissez un commentaire

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

:mrgreen: :neutral: :twisted: :shock: :smile: :???: :cool: :evil: :grin: :oops: :razz: :roll: :wink: :cry: :eek: :lol: :mad: :sad: