Tout est bon pour attaquer la filière bio

Il y a malheureusement eu des morts ; morts pour avoir consommé des graines germées bio. Et on ne peut - et on ne devrait - que se joindre à la peine de leurs proches. Et aussi chercher à comprendre pour que cela ne se reproduise plus jamais ; mais en tout cas, pas à instrumentaliser. Certains en profitent (cf un article incroyable du rédacteur en chef des Echos ! mais ce n'est pas le seul) pour faire un procès en règle de la filière bio. Et asséner un nombre incroyable de contrevérités :
  • "pour produire autant quand les rendements sont faibles, il faut souvent utiliser bien des heures de tracteurs" ; bien sûr que non, ce sont les agriculteurs traditionnels qui utilisent le plus souvent leurs tracteurs et ce pour faire des traitements... D'ailleurs il y a un mouvement bio "anti labour"
  • "En termes de santé, l'exemple allemand vient malheureusement de prouver la dangerosité potentielle des élevages ou cultures biologiques." Si ce n'est pas noyer le bébé avec l'eau du bain qu'est ce que c'est ?
Remet on ainsi en cause l'ensemble de la filière "conventionnelle" à chaque épidémie alimentaire ? Si on reprend certains grands titres de la presse au sujet du retrait d'information préalable des zones d'installation des radars, ont ils été pour défendre l'intérêt général càd la sécurité de tous ou plutôt - malheureusement - la possibilité pour certains de :
  • continuer à dépasser les limitations de vitesse sans amende au risque de le vie de tous (piétons, cyclistes, autres automobilistes)  ?
  • exploiter (appelée parfois explorer) des gaz de schiste qui menacent l'eau potable, rien que cela ?
Les journalistes ont ils vraiment oublié qu'il y avait déjà eu des morts avec une bactérie E coli provenant de steack hâché pas du tout bio (cf le film Food Inc) ? Malheureusement, depuis que j'ai eu l'idée d'écrire ce billet, plusieurs personnes ayant consommé du steack hâché, surgelé cette fois, sont elles aussi victimes d'une intoxication à la bactérie E coli. Pour ma part je suis exaspérée par cette instrumentalisation pour porter le fer contre la filière bio, à chaque "opportunité" ; c'est malsain et choquant. A quand un grand titre - dans les Echos et ailleurs - sur les cancers chez les agriculteurs et les personnes habitant dans les zones de traitement intensif ? sur la résistance des bactéries aux anti biotiques, résistance liée à un usage curatif et aussi préventif des anti biotiques en élevage conventionnel ? En revanche cette nouvelle et terrible crise est là pour nous rappeler que :
  • l'alimentation est une filière vitale ; vitale car elle est indispensable à la vie ; et aussi parce que toute négligence à un maillon de la chaîne peut avoir des conséquences graves.
  • il est préférable d'"investir" dans la mesure de ses moyens dans la qualité de son alimentation plutôt que dans des écrans plats géants, des téléphones portables dernier cri, des vêtements à la mode,... bien moins nécessaires à notre vie.

2 Responses to “Tout est bon pour attaquer la filière bio”

  1. François Says:

    Un peu de lecture sur le fameux SHU pour compléter ton article…

  2. Christel Says:

    Bonjour,
    Il n’a rien ajouter car vous avez tout dit. Dommage que l’on ai pas plus entendu ce genre de propos.

Laissez un commentaire

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

:mrgreen: :neutral: :twisted: :shock: :smile: :???: :cool: :evil: :grin: :oops: :razz: :roll: :wink: :cry: :eek: :lol: :mad: :sad: