Sadhana Forest a besoin de nous

Sadhana Forest c'est l'œuvre d'une communauté de femmes et d'hommes pilotée par Yorit et Aviram Rozin qui se mobilisent depuis 8 ans pour recréer de la vie là où elle disparaissait. En effet, là où la fertilité des sols disparait, les habitants - humains comme animaux - désertent petit à petit les lieux et c'est ce qui s'y passait avant leur arrivée. Ce couple visionnaire - Yorit et Aviram - a choisi un bout de terre aride, à Auroville (Etat du Tamil Nadu) en Inde, pour mettre en œuvre un double projet de vie : 1) en plantant des arbres qui allaient eux même créer de l'humus et permettre qu'il y ait à nouveau des cultures, des animaux et des hommes sur ces quelques 25 hectares, en gérant la ressource en eau, au point de refaire monter la nappe phréatique de plus de 7 mètres, 2) en mobilisant autour d'eux des personnes venues de nombreux pays, de toutes nationalités, religions ou absence de religion, couleurs de peau,... réunies dans un projet commun positif. Une belle histoire d'humanité. Là où certaines ONG mobilisent des moyens financiers considérables, l'équipe de Sadhana travaille avec peu de moyens : des outils qu'elle conçoit elle-même, des méthodes de plantation économes en humus et en eau (le principe de la permaculture), des habitations sommaires qui font néanmoins le bonheur des volontaires, l'échange avec puis le soutien des populations locales (adultes et enfants),... Après plusieurs années, la forêt de Sadhana s'est développée aboutissant à des résultats  remarquables - y compris un étonnant abaissement de la température obtenu grâce à l'action des arbres. Lors du tremblement de terre à Haïti en janvier 2010, Yorit et Aviram à nouveau se sont sentis mûs par l'obligation morale d'apporter leur contribution et, tels le colibri de l'histoire chère à Pierre Rabhi, sont partis sur place, ont déterminé une zone pauvre parmi les pauvres, ont obtenu des terres du gouvernement et ont recommencé à mobiliser autour d'eux pour planter au plus vite Haïti Sadhana Forest et donc rétablir aussi rapidement que possible la souveraineté alimentaire des habitants avec des techniques similaires à celles mises au point en Inde et en s’appliquant à nouveau à ne planter que des espèces d'arbres et de plantes autochtones, avec notamment le soutien de Kokopelli qui leur a offert des semences adaptées. Le travail de l'équipe a d'ailleurs été récompensé par le Water and Food Awards 2010, ainsi que par l'institut de recherche en permaculture d'Australie. Dès 2010, l'entreprise que je dirige "Le Retour à la Terre" a contribué au projet, particulièrement cohérent avec les valeurs que nous prônons de restauration de la souveraineté alimentaire "urbi et orbi". J'ai eu la chance d'assister récemment à deux présentations des avancées du projet tout d'abord aux Entretiens de Millancay organisés par mon ami Philippe Desbrosses puis, il y a moins d'un mois, à Paris où Aviram évoquait avec enthousiasme les développements qu'il souhaitait maintenant faire en Afrique où la désertification provoque famines, exodes et guerres. Nous avions déjà programmé une présentation débat que nous organiserions ensemble début mai 2012. C'est donc avec une grande tristesse que j'ai appris ce 1er janvier par mon amie Claire  de Fotosintesia qu'une tornade, d’une puissance jamais égalée à cet endroit les 50 dernières années, avait gravement endommagé la côte du Coromandel en général et Sadhana Forest en particulier. avant et après Fort heureusement aucune victime humaine n'est à déplorer ; en revanche, les habitations des volontaires sont aux 3/4 détruites, le potager dévasté, les arbres fruitiers déracinés,... Là où certains auraient baissé les bras, d'autres se mobilisent encore plus fort dans l'adversité. L'équipe sur place est déjà à pied d'oeuvre pour dégager, tenter de sauver ce qui peut l'être, évaluer les besoins pour une reconstruction rapide,.... la désolation Pour le développement des projets Inde, Haïti et Afrique, mon amie Claire de Fotosintesia recueillait les dons jusqu'à fin 2011 et le relais est pris dorénavant par l'association Sadhana Forest France pilotée par David qui vient d'être créée. Compte tenu du contexte, toutes les contributions seront les bienvenues pour permettre à Sadhana Forest de faire en sorte que les volontaires, souvent en famille, puissent rester sur place, de replanter des arbres, refaire un potager et construire le Sadhana 2012. Si vous le pouvez, si vous le voulez, tout don de votre part - même très modeste - sera le bienvenu. Tous les dons versés avant le 31 décembre 2011 à l'ordre de Fotosintesia (14 rue Duroc 75007 PARIS) ouvraient droit une déduction fiscale de 66% pour les revenus de 2011 alors que tous ceux versés en 2012 à l'ordre de Sadhana Forest France (contact david@sadhanaforestfrance.fr David Blavier 81 rue du Faubourg saint Denis 75010 Paris) ouvriront droit à une déduction sur 2012. En général, les dons sont plus nombreux en décembre ; comme vous pouvez le comprendre, les besoins sont immenses dès aujourd'hui. Vous pouvez aussi contacter directement Sadhana Forest  pour voir si des dons non financiers ou de l'aide sur place pourraient leur être utiles.

Laissez un commentaire

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

:mrgreen: :neutral: :twisted: :shock: :smile: :???: :cool: :evil: :grin: :oops: :razz: :roll: :wink: :cry: :eek: :lol: :mad: :sad: