Disparition d’Azimuts Artisans du Népal

Cela faisait des années que notre famille était cliente d'Azimuts Artisans du Népal, une petite entreprise de textile qui vendait essentiellement par correspondance. Si certains vêtements étaient classiques le plupart d'entre eux étaient reconnaissables de loin à leur style très particulier. Azimut faisait du commerce équitable bien avant que ce ne soit à la mode (ils étaient membres de Transparent Trade). Les tissus étaient en coton bio, en laine bio,... Lorsqu'ils envoyaient un courrier en disant qu’Émilie ou Valérie s'occupait de votre commande ou du service client, il y avait vraiment une personne répondant au prénom d’Émilie ou Valérie qui répondait au téléphone ou à votre mail, contrairement à ce qui se passe dans l'économie non alternative. Il y avait aussi des photos des producteurs dans leurs catalogues, sur leur site,... Hasard ? Sans doute pas. J'ai découvert après leur recrutement que plusieurs personnes de mon équipe étaient aussi clientes. Lorsqu'il y a des mois déjà nous avions reçu un mail SOS indiquant qu'ils avaient de grosses difficultés j'avais alerté autour de moi, y compris des clients amis - j'avais osé à titre exceptionnel - pour essayer de les soutenir. Évidemment nous avions passé une grosse commande. La solidarité n'a pas été suffisante. C'est donc avec beaucoup de tristesse que j'ai reçu un mail de Valérie - gérante depuis la création en 1995 - nous annonçant qu'Azimuts était en liquidation. Elle a précisé qu'ils avaient fait en sorte que tous les producteurs soient payés intégralement. Mais au delà de cet acte qui les honore : des emplois en moins ici et là bas, donc des familles dans la peine et sans doute aussi avec des difficultés de (sur)vie. Maintenant que tout le monde se targue de faire des textiles soit bio soit équitable la concurrence est d'autant plus rude pour les entreprises qui souhaitent faire et du bio ET de l'équitable, non par effet de mode ou de niche marketing mais par conviction. Car il est beaucoup moins cher de faire l'un OU l'autre que de faire l'un ET l'autre et le grand public n'est pas trop averti. Il y a 30 ans, 50 ans, les vêtements et les chaussures valaient cher et on en achetait exactement selon ses besoins. Depuis la spéculation immobilière fait qu'on passe beaucoup d'argent dans le logement et qu'on ne peut plus se permettre de payer le juste prix pour l'habillement de qualité que ce soit au niveau des matériaux ou du contenu social. D'où des produits à prix cassés produits de délocalisations à outrance, d'usines à textile où le personnel - y compris des enfants - est en quasi esclavage dans des conditions de salubrité parfois plus que limite (cf émission de Daniel Mermet sur les incendies dans les usines à textile du Bangladesh). Est ce vraiment un progrès ? J'en doute. L'éthique ce n'est pas seulement manger bio ; c'est aussi manger, se vêtir, se chausser,... bio, équitable et local. Si on ne peut pas tout se permettre, faisons chacun un - même tout petit - pas dans la mesure de nos moyens.

4 Responses to “Disparition d’Azimuts Artisans du Népal”

  1. Brigitte OLIVIER Says:

    Bonjour,
    MOi aussi cliente, je suis désolée de ce qui arrive à Azimuts dont j’a

  2. Brigitte OLIVIER Says:

    REbonjour mon message est parti avant la fin,
    pourrais-je avoir de nouveau les coordonnées de la personne qui vend un stock d’AZIMUTS en Bretagne ?JE LES AI EU ILY A 2 MOIS par Valérie et je les ai perdu

    un grand MERCI d’avance, et plein de LUMIERE ET D’AMOUR
    ET QUE AZIMUTS RENAISSE !!!
    Brigitte OLIVIER depuis l’ ARIEGE

  3. cecile papin Says:

    Bonjour,
    installée en bretagne, je revends effectivement une partie du stock Azimuth art-népal sur internet et dans presque toutes les biocoops de l’ouest.
    On peut me trouver aussi sur les principales foires et fêtes bio de l’ouest.
    Je propose aussi les chaussures Elnaturalista dont je suis le revendeur exclusif sur la Bretagne.
    N’hésitez pas à me contacter par le biais du site internet en me laissant votre numéro de téléphone.
    à bientôt,
    Cécile.

  4. Quentin Says:

    Bonjour,

    C’est une triste coïncidence qui fait que je jour où je cherche à retrouver des vêtements de qualité tel qu’Azimuts pouvait en proposer j’apprenne, en cherchant sur le net, la liquidation de l’entreprise et la fin de son activité.
    Il est rageant de voir disparaître ces entreprises qui ont fait le choix de ce type d’économie conjuguant qualité et équité être dévorer par le rouleau-compresseur du greenwashing et la capacité du système actuel à tout absorber.

    J’habite en Touraine et je serais intéressé pour vous passer une commande en fonction de ce qu’il vous reste en stock.
    Serait-il possible que savoir quel type d’article est disponible dans le stock dont vous disposez et à quel prix ?
    Pour plus de précision, je recherche des vêtements pour homme en taille S, M ou 38, pantalons, chemises ou pull.

    Contactez moi sur mon mail, si cela est possible.

    Merci

    Quentin

Laissez un commentaire

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

:mrgreen: :neutral: :twisted: :shock: :smile: :???: :cool: :evil: :grin: :oops: :razz: :roll: :wink: :cry: :eek: :lol: :mad: :sad: