This is an Open Web Archive archive of http://www.martineaubry.fr/mes-convictions/nucleaire.
This snapshot has been taken on 2011-10-16 08:54:02 for the website Catherine Chalom which contains a link to this page and has saved a copy to be displayed in the page ever disappears.
Nucléaire | martineaubry.fr

Nucléaire

La catastrophe nucléaire de Fukushima a provoqué, comme celle de Tchernobyl, un désastre humain, sanitaire et environnemental dont il faudra des années pour  mesurer l’ampleur. L’accident nucléaire, en tant que tel, n’est toujours pas maîtrisé, et personne  ne sait quand il le sera. Dès le lendemain de ce drame, j’ai organisé la réflexion du Parti socialiste afin qu’en soient tirées les conséquences. Nous avons clairement affirmé notre détermination à émanciper la France de sa dépendance au pétrole et au nucléaire. C’est une évolution importante. Nous avons demandé au gouvernement que cessent toutes les exportations en direction des zones à risques géographiques ou politiques. Nous avons proposé un moratoire sur le lancement de toute nouvelle capacité, dans l'attente d'un grand débat public.

Par ailleurs, j’ai eu l’occasion d’indiquer, qu’à titre personnel, j’étais favorable à ce que la ligne d’horizon de la mutation énergétique soit celle de la sortie du nucléaire. En l’état actuel de nos connaissances, le nucléaire doit être considéré  comme une énergie de transition et non comme une énergie d’avenir.

La spécificité française fait que le nucléaire est à la fois, la part majeure de notre consommation d’électricité, une industrie et des compétences. L’énergie est une condition du progrès individuel et collectif et un secteur riche d’emplois. Cela vaut pour aujourd’hui comme cela vaudra demain. Je propose donc aux Français de sortir progressivement et sérieusement du nucléaire. Aux  postures,  symboles et autres batailles de calendrier, je préfère des scénarios économiquement raisonnables, écologiquement efficaces et socialement justes. Ne sous-estimons pas l'ambition et la détermination dont il faudra faire preuve pour réussir dans cette voie. La participation et l'adhésion des Français sera déterminante. L'enjeu écologique est aussi un enjeu démocratique.

 

Vers une sortie du nucléaire d'ici 20 ou 30 ans

Je crois qu’il faut sortir du nucléaire. (…) Il faut être raisonnable : 75% de l’électricité aujourd’hui, c’est le nucléaire. Vous n’allez pas dire du jour au lendemain aux gens : « vous allez vivre avec la bougie ». Il faut aller vers une sortie, et cela peut prendre 20 ou 30 ans. Et pendant ce temps, il faut accroître la part des énergies renouvelables. (…)

C’est vrai qu’il y a chez nous beaucoup de gens qui pensent que le nucléaire, ce sont des emplois, c’est une force. Il y a une filière du nucléaire avec des compétences. Il faut que cette filière se transfère vers l’enfouissement des déchets, vers le démantèlement des centrales, et cela, ça se prépare et ça se travaille. Cela mérite mieux qu’un débat démagogique « je sors tout de suite parce que je suis courageuse ».

Avec ce qui s’est passé à Fukushima, ça ne peut plus être comme avant. Il nous faut immédiatement entrer dans la transition énergétique.

Grand Journal, Canal +, 21 mars 2011.